Comprenez votre consommation


Comprenez votre consommation.

Selon les Directives de consommation d’alcool à faible
risque du Canada, un verre standard correspond à :

Image
Il est important de savoir que la définition d'une boisson standard peut varier en fonction du type d'alcool que vous consommez. Par exemple, remplir votre verre en plastique à ras bord avec du vin est en fait l'équivalent d'environ 2 1/2 boissons.

Certaines boissons, tels les coolers, les vins fortifiés ou les boissons de spécialité, (cocktails) contiennent davantage d'alcool.

Par exemple, un cooler peut contenir 7% d'alcool, donc ce n'est pas une boisson standard. Certaines boissons, comme le porto, peuvent avoir 20% de teneur en alcool ou un spiritueux comme le brandy peut avoir une teneur en alcool de 25%.

Ensuite, il y a des boissons de spécialité (cocktails), comme un martini ou le Long Island Iced Tea, qui mélangent une variété d'alcools. Un martini par exemple peut contenir jusqu'à trois «verres» de différents types d'alcool, de sorte qu'un martini pourrait être l’équivalent de trois bières. Le Long Island Iced Tea peut en contenir jusqu’à quatre, et équivaut donc à quatre bières.

Savoir ce que contient une boisson standard vous aide à réduire les risques pour la santé à court et à long terme.

Lorsqu'une personne boit de l'alcool, son alcoolémie augmente.

Qu'est-ce que le taux d'alcool (TA) ou d’alcoolémie?

L’alcoolémie (TA) est la quantité d'alcool dans votre circulation sanguine. En principe, c'est une mesure en milligrammes du taux d'alcool par 100 millilitres de sang, qui s’écrit comme milligrammes pour cent, ou mg%. Au Canada, c’est commettre une infraction criminelle que de conduire avec un taux d'alcool de 80 mg% ou plus (souvent appelé « 0,08 »).

Les personnes qui ont de l'alcool dans leur système sont moins alertes; leurs inhibitions sont plus faibles et leur jugement altéré, ce qui les amène à faire des choses qu'ils ne feraient généralement pas. Les personnes dont le taux d'alcool est élevé peuvent ne pas remarquer les signes avant-coureurs, telle la réaction physique corporelle, indiquant qu’elles ont déjà consommé assez d’alcool, et ne réagissent pas aussi rapidement à ce qui se passe autour d’elles.

Le Manitoba prend une position ferme à l'égard de la conduite avec facultés affaiblies et le taux d'alcool autorisé est de 50 mg% (souvent appelé « 0,05 »). Bien que 80 mg% demeure le niveau qui mène à une accusation criminelle, les conducteurs dont le taux d'alcool est de 50 mg% ou plus se verront immédiatement suspendre leur permis de conduire et imposer une amende ; de plus, leur véhicule sera mis en fourrière et ils devront payer des frais pour rétablir leur permis.

Il importe peu que vous preniez un verre à la maison ou en socialisant ailleurs; en repensant vos habitudes de consommation et en étant conscient des limites autorisées, vous pourrez réduire les effets à long terme sur votre santé.

Fixer-vous une limite quotidienne

Pas plus de 2 verres pour les femmes ou 3 pour les hommes.
Image

Fixer-vous une limite hebdomadaire

Pas plus de 10 verres pour les femmes ou 15 pour les hommes.
Image
 

Pourquoi y a-t-il une différence dans les limites de consommation d'alcool à faible risque entre les femmes et les hommes?
La digestion de l’alcool se fait plus lentement chez les femmes que chez les hommes. Cela signifie que les femmes auront plus d'alcool dans le sang que les hommes, même si elles boivent la même quantité d'alcool.

Voici pourquoi:

  • En moyenne, les femmes pèsent moins que les hommes, et le taux d’alcool sera plus élevé chez les personnes plus petites que les personnes plus grandes.

  • Pour le même poids, le corps des femmes contiendra moins d’eau que celui des hommes, - même si une femme et un homme du même poids consomment une quantité égale d'alcool, le taux d’alcool chez la femme sera plus élevé.

  • Les femmes ont moins d'enzymes responsables de la métabolisation de l'alcool, et la digestion de l’alcool se fera différemment chez les hommes que les femmes.

Image

Limite zéro

Évitez de boire:

  • En conduisant: l'alcool et la conduite NE font JAMAIS bon ménage;

  • Si vous êtes enceinte ou que vous prévoyez le devenir;

  • Si vous allaitez;

  • Si vous prenez des décisions importantes;

  • Si vous faites une activité physique dangereuse;

  • Si vous utilisez des machines ou des outils;

  • Si vous prenez des médicaments, ou des drogues qui interagissent avec l'alcool, y compris le cannabis;

  • Si vous vivez avec une maladie mentale ou physique;

  • Si vous avez une dépendance à l'alcool.

  • Si vous êtes responsable de la sécurité des autres.

Questions fréquemment posées

Qu'en est-il des occasions spéciales?

Nous avons tous des raisons de faire la fête et, souvent, l'alcool en fera partie. Vous pouvez réduire votre risque de préjudice, y compris des blessures causées par des chutes, des accidents de la route ou des comportements abusifs ou violents, en n’excédant pas la consommation de boissons alcoolisées recommandée : pas plus de 3 verres pour les femmes ou 4 verres pour les hommes en  ces occasions. De plus, buvez modérément en fêtant, et ne consommez pas plus de 2 verres par période de 3 heures.

Prévoyez toujours votre consommation dans un environnement sécuritaire avec des gens que vous connaissez et en qui vous avez confiance.

Image

Qu'entendez-vous par risques? Après tout, ce n’est que de l’alcool, non?

Il s'agit ici de directives à faible risque et non sans risque. Il est vrai que les risques augmentent après avoir bu de l’alcool. La plupart des Canadiens savent que la consommation d'alcool augmente les risques à long terme de troubles de santé comme la cirrhose, l'hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux, le Trouble du spectre de l'alcoolisation fœtale et certains types de cancer. Mais saviez-vous qu'il existe aussi des risques à court terme? La consommation d'alcool augmente le risque de blessures causées par des accidents de la route, des chutes et des comportements abusifs ou violents. Boire de l’alcool augmente également votre risque d'autres méfaits, comme l'empoisonnement à l'alcool, la perte de contrôle, la prise de mauvaises décisions ou se retrouver dans une situation embarrassante. Pour réduire vos risques, buvez avec des personnes que vous connaissez et où vous savez que vous serez dans un environnement sécuritaire. Respectez la limite quotidienne : pas plus de 2 verres pour les femmes, ou 3 pour les hommes; et la limite hebdomadaire : pas plus de 10 verres pour les femmes, ou 15 pour les hommes.

Quels sont les risques de consommer ma limite hebdomadaire en une nuit ou au cours du week-end?

Plus on boit, plus les risques augmentent. Les épisodes de consommation excessive d'alcool augmentent les risques de blessures à court terme et l'intoxication alcoolique. Les limites hebdomadaires sont calculées en fonction de cela - une limite hebdomadaire, non pas une limite quotidienne.

Si je bois au-delà de ces limites recommandées, suis-je un alcoolique?

Non. La dépendance à l'alcool est un problème de santé grave et complexe. Si votre grande inquiétude est votre consommation d'alcool, parlez-en à votre médecin ou communiquez sans frais avec la Fondation manitobaine de lutte contre la dépendance par le biais de sa ligne téléphonique de secours (sans frais) au 1-855-662-6605.

Qui donc a établi ces directives?

Les directives de consommation d’alcool à faible risque ont été élaborées par une équipe d'experts canadiens et internationaux indépendants en partenariat avec le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances. Toutes les provinces, y compris le Manitoba, ont adhéré à ces directives de consommation d’alcool à faible risque. La RAJC voit au respect de toute règlementation qui encadre ce qui a trait à l'alcool, au jeu et au cannabis dans la province. La RAJC a pour mission d’éduquer les Manitobains sur le jeu responsable ainsi que la consommation responsable d'alcool et de cannabis.